Kingtober, A month of name dropping to celebrate drag kings

Kingtober, A month of name dropping to celebrate drag kings

D’abord, c’est quoi un king ?

Le drag king est une forme d’art dans laquelle l’artiste, le king, incarne un personnage représentant une forme extrême, caricaturale, comique, ou positive de masculinité pour en déconstruire les composantes.

Portrait du king Vesta Tilley accroché lors de l'exposition. on voit un king en costume et chapeau entouré de son nom inscrit dans une bannière volant autour de lui.
Marie Lou Duret, Kingtober n°10. Portrait de Vesta Tilley.

Le titre de cette série de dessins fait écho au défi dessiné inktober, qui consiste à réaliser un dessin par jour lors du mois d’octobre. L’artiste, Marie Lou Duret, a ainsi lancé en octobre 2019 son projet Kingtober, qui consiste en des portraits d’artistes de drag king accompagnés de mise en contexte historique, de remarques humouristiques, admiratives et pas piquées des hannetons.

Suivant ce projet depuis ses débuts, sa mise en exposition à la halle des Chartrons à Bordeaux du 17 au 22 septembre est un bon prétexte pour écrire cet article.

Vue générale de l'exposition à la halle des chartrons. On voit que les dessins sont accrochés sur des barrières métalliques. Des visiteur.ices regardent des dessins.
Vue de l'exposition à la halle des Chartrons de Bordeaux, 17 septembre 2021.

Comme une mise en archive par sensibilité personnelle, Marie Lou Duret nous présente ici 22 artistes colorés, historiques, actuels, racisé.es, anglais.es, américain.es, français.es, handicapé.es, à l’image d’une scène artistique diversifiée et aux pratiques aussi excitantes et variées que leurs noms de scène (j’apprécie le truculant Lewis Raclette). Les dessins sont réalisés numériquement, avec un travail d’aplats aux couleurs saturées et contrastantes, joyeux. Le travail de typographie transforme les noms de scène tantôt en néons, tantôt se faisant étandard ou bannière entourant ces royautés.

Dans le texte explicatif, Marie Lou Duret décrit son travail comme non-académique, mais il est en tout cas d’utilité publique. L’exposition se déroulant dans le cadre des journées du patrimoine (et du matrimoine, si l’on suit les affiches de la mairie de Bordeaux, même si on ne va pas faire d’hommage à l’icône lesbienne locale Rosa Bonheur…) du 18 et 19 septembre , le projet amène à réfléchir sur la mémoire de l’histoire LGBTI. On pense à la demande de création d’un centre d’archives LGBTI durant plus de vingt ans, qui a enfin abouti à la déclaration de sa création à Paris cette année. Oserait-on espérer que la transmission de la mémoire queer ne repose plus seulement sur des projets individuels, comme celui de Marie Lou Duret ? Faudra-t-il attendre vingt ans pour qu’un tel lieu soit concrétisé à Bordeaux ? Ce serait tout à fait bénéfique si la mairie, plus que des mots sur des affiches (comme leur regrettable, « artiste, un vrai métier ? » qui reste en travers de la gorge) entame un véritable programme culturel féministe et LGBTI, par exemple. Mais revenons à l’exposition…

Portrait de Mr. Golden Balls. Habillé d'une veste de costume et d'une cravate, il se lèche la main. Son nom est écrit en typographie rappelant les néons.

Le puits de jour de la halle des Chartrons fait baigner de lumière les portraits, saintes divinités de la queerness, quelle plaisir de vous rencontrer, me dis-je.

En haut à gauche on voit le puits de jour de la halle des chartrons. La lumière produit un halo descendant. En bas à droite on voit des dessins de la série Kingtober accrochés sur un panneau métallique.

L’exposition est malheureusement terminée (si courte, trop courte) lorsque je publie ce texte. Mais le projet poursuit son cours, et vous pouvez suivre son avancée sur le compte Instagram de l’artiste, @marielousw19 pour découvrir les huit kings restants à partir d’octobre 2021.

Sur un panneau métallique, deux dessins de la série Kingtober sont accrochés.
Marie Lou Duret, Kingtober 19 et 20. Portraits de Dr. Wang Newton et Hercusleaze.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *