Le cliché-verre chez Camille Corot, un procédé photographique au service d’une expérimentation graphique en gravure

Le cliché-verre chez Camille Corot, un procédé photographique au service d’une expérimentation graphique en gravure

Le bûcheron de Rembrandt, 1853. Le procédé du cliché-verre, tel que décrit par Harville et Pont, dans « Nouveau procédé de gravure et d’impression photographique », Bulletin de la société française de photographie, Paris, 1855 est le suivant : il consiste à couvrir une plaque de verre d’une couche de collodion et de régler l’épaisseur de la couche selon l’effet recherché, puis de la plonger dans un bain d’eau contenant de l’acétate de plomb. Elle présente alors une surface unie et…

Lire la suite Lire la suite

Julia Margaret Cameron, les femmes mythiques réinventées dans un flou photographique

Julia Margaret Cameron, les femmes mythiques réinventées dans un flou photographique

Julia Margaret Cameron est née à Calcutta en 1815 et est célèbre en tant que portraitiste ainsi que pour ses scènes narratives illustrant les légendes arthuriennes ainsi que des scènes chrétiennes. Elle commence à pratiquer la photographie après que sa fille lui offre un boîtier photographique pour ses 48 ans en 1863. Elle passe son enfance entre la France et l’Angleterre et s’y installe avec son mari et ses enfants en 1848 jusqu’en 1875, et meurt en 1879 à Ceylan,…

Lire la suite Lire la suite